De l’expression « racisme anti-blancs »

Vous savez que vous ne trouverez pas cette expression validée sur ce blog.

Mais j’aimerais énumérer quelques unes des choses que j’entends et que je rapporte à celle-ci:

  • J’entends Copé nous bassiner avec ces histoires de pain au chocolat, alors que son parti au pouvoir a jugé utile d’écrire une certaine circulaire.
  • J’entends le FN l’utiliser.
  • J’entends la fausse équivalence entre des insultes de type « Face de craie » et des refus de jobs ou d’appartements
  • J’entends les faux alliés qui ont besoin de mentionner à CHAQUE FOIS la discrimination envers les blancs, dès qu’on parle racisme systémique, voire même de monopoliser la conversation jusqu’à en faire le nouveau sujet.
  • Je pense à toutes les fois où la discrimination raciale dans les banlieux (et comment celles-ci deviennent des zones de non-lieu pour les blancs) est un sujet de choix qui doit être exposé au 20h, et que les émissions intéressantes sur le racisme systémique passe un mercredi assez tard pour ne pas être regardées (genre à 2h).
  • Je pense à tous ceux qui ont la volonté de nier l’histoire, en oubliant que ce mot est apparu dans le contexte colonial et de l’holocauste, (puisqu’on veut le rapporter aujourd’hui à des préjugés racistes sans imaginaire collectif, voire à la grossophobie).

Voilà pèle-mêle certaines des idées qui résonnent dans mon esprit quand j’entends cette expression. Elle résonne dans un endroit émotionnel spécial, et l’utiliser fait de vous un mauvais allié dans la lutte antiraciste.

C’est ce que j’essayais d’expliquer (entre autres) avec force et énervement (en vain) sur ce forum.

Certains n’y voient qu’une bataille de vocabulaire entre discrimination raciale et racisme. Soit. Mais lorsque cette expression est utilisée principalement par des blancs, et notamment les pires racistes, et abhorrée par la plupart des racisés, et que vous l’utilisez, qu’est ce que ça veut dire? Ca veut dire que vous choisissez d’enforcer et de reconduire la réalité de l’oppresseur, d’aller de son côté. Vous signifiez (encore une fois) que le blanc a raison. Si ce n’est qu’une simple bataille de vocabulaire, pourquoi persistez à vouloir l’utiliser quand on reconnait déjà que les blancs peuvent subir aussi subir des préjugés racistes?

Je n’en vois pas d’autre, à part redire que le blanc a raison (et alors maintenir votre privilège). C’est pour ça que de facto, ça me semble inutile de s’allier avec des gens qui utilisent cette expression… Parce que si ça leur coûte tant de renoncer à ce simple privilège de définir le vocabulaire sur lequel on va articuler la pensée de la lutte, quid des autres privilèges à abandonner?

Plus sur le racisme antiblanc :

Excellent texte du nègre inverti que vous pouvez retrouver dans ma blogroll.

Publicités

10 thoughts on “De l’expression « racisme anti-blancs »

  1. Ping : Johanna (bb_lu56) | Pearltrees

  2. Ping : Oppressions 101 | Pearltrees

  3. Ping : White privilege | Pearltrees

  4. Ping : Brown eyes, blues eyes . . . | Monk Spirit : La bible du Moine de World of Warcraft

  5. Ping : Racisme systémique | Pearltrees

  6. Ping : Racisme systémique | Pearltrees

  7. Ping : Discrimination sexisme | Pearltrees

  8. Ping : Qui lynche qui ? | Pearltrees

  9. Ping : Racisme : définition politique | Ms. DreydFul

  10. Ping : Racisme anti-blancs | Pearltrees

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s